SETCa Brabant Wallon > News > ALDI : ouvertures du dimanche à la côte

ALDI : ouvertures du dimanche à la côte

 

Il y a quelques semaines, la direction de la centrale Aldi de Roulers nous communiquait qu’elle avait l’intention d’ouvrir quelque 12 magasins le dimanche matin à la côte pendant 17 dimanches. Quelle vision avons-nous sur cette question ?


Que les choses soient claires, le SETCa est opposé au travail du dimanche !! Il s’agit en l’occurrence d’une régression sociale. Aussi, de toute évidence, le SETCa soutient les travailleurs participant à l’action menée contre l’instauration de l’ouverture le dimanche.

 

Nous devons cependant oser admettre que notre position de principe s’oppose à la situation réelle sur le terrain. .. Nous avons été et sommes contraints de céder de plus en plus souvent en matière de travail du dimanche. Et l’honnêteté nous force aussi à vous le communiquer. Aussi, des CCT fixant des dispositions précises ont été signées par tous les syndicats dans des enseignes concurrentes.

 

Voici clairement quelle est notre position :

  • Le principe du volontariat doit être absolu et rester totalement garanti, sans la moindre distinction de fonction. La base volontaire doit aussi s’appliquer aux nouveaux travailleurs. Ainsi, personne, du vendeur/de la vendeuse au gérant/à la gérante de filiale, ne peut être obligé de travailler le dimanche !
  • Les heures prestées le dimanche doivent être indemnisées à l’appui d’un sérieux sursalaire, sans la moindre distinction de fonction. Pour être complets, nous vous signalons que les enseignes concurrentes ont signé des CCT prévoyant des sursalaires entre 100 et 200% !
  • Dans la pratique, les récupérations par suite de prestations le dimanche ne peuvent pas provoquer de surcharge de travail lorsque le personnel qui a travaillé le dimanche est en récupération.
  • Les heures prestées le dimanche doivent intervenir dans les 35 heures pour les travailleurs à temps plein et être prestées comme heures complémentaires pour les temps partiels.
  • Les discussions doivent permettre un meilleur équilibre entre travail et vie privée : dans la pratique, les travailleurs doivent obtenir un certain nombre de week-ends de congé.

 

Si la direction reste inflexible en ce qui concerne les ouvertures du dimanche, il convient de poursuivre les négociations compte tenu de ces positions.

 

En outre, les négociations ne seront menées que pour un nombre restreint de magasins du littoral. Nous remettons dès lors aujourd’hui la liste des 12 magasins cités en cause.

 

Nous vous tiendrons certainement régulièrement informés.


Ensemble, on est plus forts !


E. R. : M. DELMEE – SETCa fédéral - Rue Haute 42 à 1000 Bruxelles